Investir dans le neuf, ce que la loi Pinel change

Votre blog sur l’immobilier de la Côte d’Azur revient aujourd’hui sur la toute dernière loi relative à l’investissement immobilier neuf pour que vous sachiez où vous mettez les pieds.

La côte de Nice

https://www.flickr.com/photos/7164796@N04/

Depuis quelques décennies, les lois pour inciter les Français à construire des logements neufs s’enchainent sans se ressembler. Certaines favorisent les investisseurs, d’autres les entreprises du bâtiment, d’autres les locataires… L’avant-dernière loi en date, concoctée par la ministre issue des Verts Cécile Duflot, avait apposée quelques points écologistes (obligation de respecter la norme RT 2012 relative à la consommation d’énergie), ce que la loi Pinel ne bouleverse pas. Les différences se situent plus à un niveau pratique.

Pécuniairement parlant, la loi Pinel n’apporte pas une très grande différence, puisque sur la durée totale du dispositif (soit douze ans), il permet d’alléger ses impôts de 9 000 euros de plus que la loi Duflot. L’autre avantage que tout le monde (dans le milieu des investisseurs immobiliers) attendait réellement, c’est la possibilité de louer à ses ascendants ou descendants. Concrètement, vous pouvez désormais acheter un bien immobilier neuf dans les Alpes-Maritimes, le louer pendant la durée de ses études à votre enfant, ou à un parent tout en bénéficiant de l’allègement fiscal quand vous le louez à des personnes en-dehors de votre famille.

À part cela, les zones qui déterminent le plafonnement de loyer ont quelque peu bougé, mais rien d’exceptionnel. De très nombreuses communes sur la Côte d’Azur font d’ailleurs partie de la zone A, il est ainsi possible d’appliquer des loyers suffisamment intéressants pour le remboursement du prêt immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam